D-Day!

Mercredi 1er était donc le jour tant attendu : jour de réception du bateau !

Nous avons tout d’abord pu constater que nous avions été bien inspirés d’arriver un peu en avance à la gare routière du Vauclin. Notre bus, arrivé 25 mn plus tôt que l’horaire prévu est donc, « logiquement », également reparti 20 mn plus tôt ! Le suivant était 3h plus tard…

Arrivés au Marin nous avons, comme dirait Martin, tué le temps entre recherche d’ombre et de connexion Wifi…

Vers 17h30 nous avons enfin pu monter sur notre nouvelle demeure. Quel bonheur ! Le bateau est magnifique et neuf. Il n’a à son actif que sa transat de convoyage. Il est grand, spacieux et moderne.

En le découvrant, je ne peux m’empêcher de repenser à tous ces bateaux visités en chaussettes aux salons nautiques : souvenirs de pont en teck, d’odeur de vernis, de volumes agréables au regard, de lumières savamment orientées… Force est de constater que tout cela est un petit peu réuni sur notre Phileas Fogg 2 ! Bonheur et émotions !

Depuis, le programme a été chargé. Hier soir, rangement de nos 150kg de bagages, ce matin inventaire de tout le bateau pour localiser tous ses équipements et commencer à comprendre son organisation. Cet après-midi, briefing d’électricité, relais, répartiteur, circuit d’eau, dessalanisateur, inspection de tous les fonds, filtres… Remise au gout du jour de ma ptite formule P=UI abandonnée il  y a quelques années sur les bancs du lycée ! Ampère, intensité, tension, puissance, manipulation du multimètre, charge, production des panneaux solaires… évidemment que nous maîtrisons tout cela sur le bout des doigts, quelle question ?!:-) La journée s’est continuée par l’avitaillement et son rangement dans le bateau.

Les enfants se font à leur nouvelle vie : pas un problème de rester seuls sur le bateau 2 heures pendant que les parents font les courses. Les filles ne savent déjà plus à quoi servent les chaussures, elles passent leurs temps à courir partout pieds nus dans la marina !

Demain, nous continuons notre prise en main avec la partie mécanique moteur. Nous devrions ensuite sortir pour aller à Saint Anne.