Grande fierté familiale !

Il y a un sujet dont nous ne vous avons pas encore parlé… Pourtant ça fait quelques temps que nous tournons autour, que nous essayons de voir comment nous allons nous y prendre, que nous étudions les outils…. Nous pouvons même vous avouer que nous nous sommes essayés à quelques timides tentatives peu fructueuses et manquant un peu de conviction… Mais tout cela a radicalement changé hier : nous avons réussi brillement et familialement à sortir nos premiers poissons !!

De bon matin, nous avons monté nos 2 petites cannes à pêche à la ligne (et non canne à la traine). Le vendeur de matériel nous avait expliqué que les petits points de couleur au-dessus des petits hameçons  suffiraient à appâter le client et que les verres étaient quasi-superflus. Résultat, le début de journée a été plutôt calme. Mais, suite à une conversation avec un ami, et sommité mondiale 🙂 dans la technique de la pêche au camembert pratiquée dans le sud de la France, nous avons décidé de tropicaliser cette méthode pour la transformer en pêche au gruyère. Le résultat a été immédiat et fulgurant ! Manon a été la première à sentir des sensations dans le bout de sa canne. Après quelques tours de moulinet nous avons pu apercevoir que ça bougeait à différents étages… Nous avons alors sorti nos 3 premiers poissons ! Premières prises en main, premiers frétillements, premiers cris de surprise et appréhension, premiers déhameçonages… A peine le temps de renvoyer la ligne qu’à nouveau une canne s’est mise à trembler… Cette fois-ci, c’est une belle ligne avec 5 nouvelles Gorettes Dorées captées en un coup ! Grosse excitation à bord ! En une petite heure nous avons finalement réussi à prendre une bonne quinzaine de poissons qui ont fini leur journée sur une belle grille de barbeuc, accompagnés de quelques patates et une bonne petite sauce. En toute honnêteté, nous devons bien reconnaitre que nous ne nous sommes pas non plus étouffés avec ces filets qui ne pesaient finalement pas bien lourds !

A part cela, nous avons passé la fin de la semaine dernière au pied des 2 pitons à Sainte Lucie. Nous en avons profité pour aller faire une petite excursion à terre pour visiter la Soufrière et prendre quelques bains de boue sulfureuse. Cette odeur d’œuf pourri qui ne nous a pas quitté pendant 48h a fini par être assez pesante. Nous avons également visité une petite cascade d’eau chaude sous laquelle Martin et Camille se sont régalés. Manon quant à elle, a pu se tremper en évitant de mettre son pied dans l’eau…

Nous nous apprêtons à réceptionner demain Belle Maman, Jean et Dominique pour mettre le cap au 180° sur les Grenadines. Première navigation de nuit qui devrait s’annoncer assez musclée…