Les Grenadines en version luxe… !

Cette semaine nous avons pris le temps de papillonner de mouillage en mouillage. Nous avons commencé par Sandy Island, petite île déserte au nord de Cariacou, où nous avons passé 24h. Au programme, sable blanc, eaux turquoises et cocotiers ! Luxe suprême, tous les bateaux ayant mouillés comme nous en début de matinée, s’en sont allés au fil de l’après-midi nous laissant seuls pour la soirée et la nuit. Seul un magnifique monocoque de luxe d’environ 80 pieds nous a rejoint vers 21h pour la nuit. Le lendemain nous avons fait route vers Hillsborough pour effectuer notre clearance de sortie des Grenadines sud, puis avons mis le cap sur Petite Martinique pour remplir les réservoirs de gasoil à un prix très attractif. Une fois les cuves pleines, nous avons fait 500m pour aller mouiller pour le déjeuner en face de Petit St Vincent, petite île de sable blanc occupée par de confortables infrastructures hôtelières. Après une petite séance de snorkeling, nous nous sommes allés dormir à Union afin d’effectuer nos formalités d’entrée dans les Grenadines de Saint Vincent.

Le lendemain, après une visite d’Union, nous avons mouillé en face de la minuscule île Morpion, lieu emblématique des Grenadines avec son parasol planté au milieu de sa surface déserte. Nous avons ensuite mis le cap sur Mayreau où nous avons mouillé 48h face à une belle plage.  Au programme, cours, paddle, nettoyage de coques, barbeuc de langouste…

Depuis hier matin, nous sommes dans un nouveau mouillage au nord-ouest de l’île de Canouan. Mouillage magnifique par ses dégradés de couleurs et ses fonds « aquarium », et atypique par l’orientation de ses vents qui font éviter les bateaux de façon très désorganisées, nous amenant parfois à nous retrouver face à face ! L’un des grands luxes que nous apprécions dans ce genre de site est de voir au petit matin partir nos voisins de nuit alors que nous, ayant le temps, nous faisons le choix de rester une journée de plus…

Le luxe du temps, n’est-ce pas le luxe ultime ?!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.